La traversée de l' Atlantique pour vivre mieux



 Ci-dessous un texte de Jean Marie Guillaume qui nous renseigne sur les départs de quelques migrants de Saint-Marcel vers l'Amérique au cours de la première moitié du XIXè siècle.




                                                            ___________________________





  Entre 1830 et 1860, environ trente-cinq familles quittent Rosières Sur Mance et certains villages environnants pour se fixer aux Etats Unis.

 En 1932, ces migrants fondent sur les bords du Saint-Laurent, au Nord de l'Etat de New-York la colonie de Rosière ainsi nommée en souvenir de leur village natal.

 Quatre familles (ou célibataires) de Saint-Marcel les accompagnent. Ce nombre des départs est encore susceptible d'évoluer en raison des travaux de recherches toujours en cours.

 On peut ainsi citer :


               Marcel AUBRY :

 Marcel AUBRY né au village le 20 Septembre 1778 de Claude AUBRY et Louise ECHILLEY est un vétéran de l'armée  Napoléonienne arrivé au 87è Régiment de Ligne le 21 Brumaire an X (12 Novembre 1801) et rayé des cadres de l'Armée le 22 Octobre 1806. Sans doute est-il revenu à Saint-Marcel, mais il n'y a aucune trace d'un éventuel mariage. On le retrouve à Rosière USA comme signataire du manifeste pour la construction de l'Eglise Saint-vincent de Paul.


                Jacques MENETRIER (Jacob MENTRY) et Barbe GUILLAUME de Saint-Marcel:

 Jacques (américanisé Jacob MENTRY) est né le 29 Juillet 1790 à Saint-Marcel et est décédé le 2 Novembre 1872 à Rosière Cape Vincent à l'âge de 82 ans. Avant son émigration, il exerce la profession de journalier (ouvrier agricole) à Saint-Marcel.
 Barbe est née le 21 Février 1792 à Saint-Marcel et décédée le 27 Juillet 1875 0à Rosière Cape Vincent. 
 Ils célèbrent leur mariage le 6 Mai 1816 à Saint-Marcel.
 Arrivés sur les bords du Saint-Laurent en 1831avec leurs quatre enfants, ils sont avec d'autres familles les artisans de la fondation de Rosière et exploitent des terres qui leur ont été attribuées.
 Les tombes de Jacques et Barbe sont toujours en place, bien conservées, au vieux cimetière de Rosière. Sur la stèle de Barbe figure l'inscription en anglais, traduite ci-dessous:

                                   BARBE G MENETRIER
                             née à Saint-Marcel, Haute-Saône
                                           FRANCE
                                 Décédée le 27 juillet 1875
                               Agée de 83 ans 5 mois 5 jours 


                  Pierre BARTHELEMY ( Peter BARTHOLOMEW ) et Siméone DEMONGEOT :

 Pierre est né le 1er Juin 1792 à Saint-Marcel. Il épouse Siméone DEMONGEOT le 28 Novembre 1827, née le 12 Janvier 1795 à   Rosières Sur Mance. Le couple réside alors à Rosières Sur Mance où Pierre exerce le métier de vigneron.
 Pierre est un vétéran des guerres nopoléoniennes et a participé à la bataille de Waterloo.
 En 1830/31 le couple accompagné de leur fils Joseph né le 30 Septembre 1829, émigre aux USA. Pierre fait partie des pionniers du village de Rosière NY et comme les autres colons devientfermier. Il décède vers 1877 à Rosière NY.
 Leur fils Joseph épouseMarguerite CORNAIRE fille de Siméon et Françoise ETIENNE, également migrants de Rosières Sur Mance. Ils ont quatre enfants : Emily (1856-1890 ), Peter ( 1858-1930 ), Margaret (1859-1941 ) et Frank (1862-1928 ). Les tombes de la famille BARTHELEMY se trouvent au vieux cimetière de Rosière et sont répertoriées sur findagrave. 


                    Antoine CONVERS et Jeanne REGNAUD :

 Antoine CONVERS est né à Saint-Marcel le 7 Juillet 1795 de Jean-Baptiste CONVERS et d'Anne-Marie VAUTHRIN originaire de Rosières. Avant son mariage, il travaille avec son père comme maréchal-ferrant à Saint-Marcel. Il se marie le 13 Mars 1823 avec Jeanne REGNAUD de VOISEY et exerce alors son métier dans ce village haut-marnais. En 1850, il quitte Voisey avec son épouse et ses deux enfants (Eugène et Virgile) pour s'établir lui aussi dans l'Etat de New York, mais à OSWEGO.
 C'est dans cette ville que lui et ses enfants établiront un atelier et un commerce d'art florissant.
 Les tombes  d'Antoine, Jeanne (Jane), Eugène et Virgile (Virgil) sont répertoriées sur le site findagrave (Rural Cemetary à Oswego).

  Ci-après, la notice nécrologique d'Eugène :

 " Eugène CONVERS est mort hier soir à son domicile dans la rue West Cayuga. M.CONVERS a subi jeudi un coup de paralysie dont il ne s'est jamais remis. Le défunt est né à Voisey département de la Haute-Marne, en 1824. Dans son pays natal il apprend le métier de forgeron et y travaille pendant plusieurs années. En 1850, il a déménagé en Amérique, en venant directement à Oswego et s'installer ici. Il a ouvert un magasin de serrurerie à West Street et est resté à cet endroit jusqu'à il y a quelques années quand il a ouvert un autre magasin dans la rue West First, où il a depuis continué l'entreprise. Son commerce ne se limitait pas à la serrurerie, mais incluait le travail du fer.  Il était considéré comme un excllent ouvrier et son commerce prospérait toujours. M.CONVERS était marié dans sa ville natale à Mlle Célestine MARILLIEN et elle, avec deux filles, Mme Lucy GROMAIRE et Melle Anna CONVERS, d'Oswego, lui survit. M.CONVERS était un démocrate convaincu, mais n'a jamais été actif en politique. Il a tenu une place de choix parmi la population française de la ville. "

Anecdote : Claude GRANDJEAN avait rencontré, au cimetière de Saint-Marcel, un descendant d'Antoine CONVERS, membre, semble't'il, important de l'ambassade des Etats-Unis en France car accompagné de son chauffeur. Il était à la recherche des tombes de ses ancêtres, recherche qu'il avait d'abord effectuée à Voisey. Mais, en France, les tombes ne sont pas conservées aussi longtemps qu'aux Etats-Unis !


                                                                   --------------------------------------

Pour plus de précisions sur ces familles, leurs ascendants, les descendants français actuels, Jean-Marie Guillaume précise que vous pouvez vous reporter à geneanet, arbre de jean-marie guillaume ou le contacter par l'intermédiaire du site consacré à l'émigration vers l'Amérique des habitants de Rosières Sur Mance.                          


 



Créer un site
Créer un site